Les eaux de crue ont atteint des niveaux décrits comme "sans précédent" dans les provinces septentrionales de Cagayan et Isabela, après que des pluies torrentielles causées par Vamco eurent forcé un important barrage à ouvrir sa porte de déversoir pendant la nuit.

Les pluies des provinces voisines se sont déversées dans la rivière Cagayan, qui a débordé et a aggravé les inondations, a expliqué le gouverneur de la province de Cagayan, Manuel Mamba.

"C'est sans précédent. C'est la première fois que nous connaissons ce genre d'inondation", a-t-il confié à la station de radio de Manille DZMM Teleradyo, alors qu'il demandait de l'aide pour sauver les personnes coincées sur les toits.

"Nos sauveteurs sont déjà débordés", a-t-il dit. "Notre province s'est transformée en un océan d'eaux boueuses."

Vamco a finalement quitté les Philippines vendredi après avoir frappé l'île principale du pays, Luzon, déclenchant les pires inondations depuis des années dans la capitale Manille et les provinces environnantes.

Plus d'un million de personnes se sont retrouvées sans électricité, tandis que plus de 400.000 ont été forcées de fuir leurs maisons.

Le typhon est le 21e cyclone tropical à frapper les Philippines cette année, et le cinquième depuis octobre. Plus de 50 personnes sont mortes et plus de 3 millions de personnes ont été touchées par les quatre phénomènes météorologiques similaires précédents.

Le typhon le plus puissant à avoir frappé le pays reste Haiyan, qui avait tué plus de 6.300 personnes et causé le déplacement de plus de 4 millions d'autres en novembre 2013.