Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a été aperçu en public pour la première fois depuis 25 jours dans un contexte de spéculations sur son état de santé, rapporte l'agence de presse sud-coréenne (Yonhap) citant des informations diffusées par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

KCNA affirme que le leader du régime isolé a présidé une réunion du "Bureau politique du Parti du travail" et discuté de mesures anti-coronavirus.

Selon l'agence de presse du pays voisin, Yonhap, il s'agissait-là de la première appartion publique de Kim Jong Un depuis le 22 octobre, lors de sa visite d'un cimetière dans la province de Pyongyang du Sud. "Le média d'Etat rapporte normalement les activités du dirigeant un jour après qu'elles se produisent", signale encore Yonhap.

Depuis qu'un média nord-coréen basé en Corée du Sud, Daily NK, a informé que le leader avait subi une opération au coeur, et que son absence a été remarquée lors de divers évènements, les observateurs de la Corée du Nord s'interrogent sur la santé de celui-ci de l'homme fort du régime.