Au moins 70 des personnes tuées dans la secousse de vendredi, l'ont été dans la capitale provinciale de Mamuju, alors que 10 autres ont perdu la vie dans le district voisin de Majene, selon l'agence.

Elle précise encore près de 28.000 résidents pour le moment dans des abris temporaires et vont être testés pour le Covid-19. "Nous voulons nous assurer que les personnes déplacées ne contractent pas le Covid-19", a indiqué le président de l'agence, Doni Mornardo, précisant que les jeunes seraient séparés des seniors pour limiter toute transmission.

L'agence annonçait en outre dimanche que 700 personnes avaient été blessées dans le tremblement de terre.