Il s'agit de Wu Chi Wai, Andrew Wan, Helena Wong, Kwok Wing Kin, Eddie Chu, Raymond Chan et Fernando Cheung, tous arrêtés dimanche matin. Ils sont accusés d'avoir fait obstruction à une assemblée législative en mai.

Pékin aurait utilisé la loi de sécurité controversée adoptée à Hong Kong fin juin pour leur arrestation. Cette loi, qui a été largement critiquée par les organisations de défense des droits de l'homme, interdit les activités qui conduiraient à une scission de Hong Kong, au terrorisme ou à une conspiration avec des puissances étrangères.