Après quelques jours d'incertitude sur l'état de santé du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un, ce dernier a donné un signe de vie en félicitant le président syrien Bachar Al-Assad pour sa fête nationale, a rapporté mercredi l'agence de presse d'État nord-coréenne KCNA.

Les médias d'État nord-coréens étaient restés silencieux alors que les spéculations allaient bon train concernant la détérioration de la santé de Kim Jong-Un.

Les médias sud-coréens rapportaient en début de semaine que le leader nord-coréen était aux prises avec des problèmes de santé après un traitement médical pour une maladie cardiovasculaire.

"Je pars du principe que Kim Jong-Un a encore le plein contrôle de la force nucléaire nord-coréenne et des forces armées nord-coréennes", a pour sa part déclaré mercredi le chef d'état-major adjoint des États-Unis, le général John Hyten.