Le président syrien Bachar al-Assad a limogé jeudi le Premier ministre Imad Khamis, au moment où la crise économique s'est aggravée dans le pays en guerre, a rapporté la présidence. 

La livre syrienne connaît son pire décrochage depuis le début de la guerre en 2011, ce qui a entraîné une explosion de l'inflation et la fermeture de commerces ainsi que des manifestations inédites dans les régions contrôlées par le régime.

M. Assad a promulgué un décret "relevant de ses fonctions le Premier ministre Imad Khamis", selon un communiqué de la présidence. Il a été remplacé par le ministre des Ressources en eau, Hussein Arnous, qui dirigera le gouvernement jusqu'aux élections législatives prévues le 19 juillet.

Âgé de 58 ans, M. Khamis avait été nommé Premier ministre en juin 2016. Il était auparavant ministre de l'Électricité. Son limogeage intervient au moment où son gouvernement est critiqué pour sa gestion de la grave crise économique, marquée par une forte dépréciation de la livre syrienne. Si le taux de change officiel est actuellement de 700 livres pour un dollar, au marché parallèle le cours de la monnaie nationale a dépassé récemment les 3.000 livres pour un dollar.

Avant le début de la guerre en Syrie en 2011, le dollar s'échangeait à 48 livres au taux fixé par la Banque centrale. Pour des experts, la dépréciation s'explique par les sanctions américaines qui doivent entrer en vigueur mi-juin.

La crise a été amplifiée par les mesures de confinement adoptées face au Covid-19, mais aussi par le naufrage économique au Liban voisin, touché par une pénurie de dollars. Selon des experts, le Liban offrait à la Syrie et à ses hommes d'affaires un accès aux dollars, vitaux pour l'économie et les importations.