6.300 €. C'est le montant qu'un Chinois est condamné à payer à son ex-épouse pour l'ensemble des tâches ménagères effectuées par cette dernière durant leur mariage. Cette somme est à verser en plus d’une pension mensuelle de 245€.

Selon le site d'informations Métro, une loi impose aux Chinois, depuis début 2021, un dédommagement financier proportionnel au nombre d’années passées à effectuer les corvées. Il s'agit donc du tout premier jugement de la sorte.

Selon le South China Morning Post, quotidien de langue anglaise publié à Hong Kong, le couple s’était rencontré en 2010 pour se marier cinq ans plus tard et se séparer en 2018. Le divorce a été demandé en 2020 et la jeune femme a fait valoir son droit à une compensation financière pour avoir, aussi, élevé leur fils seule. Selon l'avocat Zhong Wen, spécialisé dans les divorces, estime que la compensation pourrait être plus élevée: "celles et ceux qui s’occupent des travaux ménagers dans un mariage sont dévalorisés. Leur capacité de survie dans la société et leurs compétences professionnelles diminuent probablement."