Un typhon particulièrement violent a provoqué la mort de cinq personnes en Corée du Nord, détruit des terres cultivables ainsi que des centaines de bâtiments, a rapporté dimanche l'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA. "Selon les données (officielles) disponibles (...) cinq personnes ont été tuées et trois blessées, qui sont soignées dans les hôpitaux", selon KCNA.

Plus de 460 maisons et au moins douze bâtiments publics ont été "complètement ou partiellement détruits ou inondés", a ajouté l'agence.

Quelque 46.000 hectares de terres agricoles et des récoltes ont été détruits ou endommagés, selon KCNA.

Ce même typhon, appelé Lingling, a fait trois morts en Corée du Sud, selon les services d'urgence de ce pays.

Avant l'arrivée du typhon samedi, le leader nord-coréen Kim Jong Un avait fustigé le dilettantisme des responsables de son pays et le manque de préparation pour y faire face.

Au cours d'une réunion d'urgence organisée vendredi, M. Kim avait mis en garde contre les dangers "imminents" que constituait ce typhon.

Les responsables nord-coréens "conservent la même attitude et sont impuissants face au typhon, inconscients de sa gravité et totalement décontractés", avait-il dénoncé pendant la réunion.