Le bilan de l'épidémie de pneumonie virale en Chine est monté à 56 morts et près de 2.000 personnes sont contaminées, ont indiqué dimanche les autorités, au lendemain de l'avertissement du président Xi Jinping sur une accélération de la propagation du coronavirus.

L'épidémie a atteint l'Europe et l'Australie, malgré le renforcement des mesures prises pour tenter d'enrayer sa propagation.

A compter de lundi, les agences de voyages chinoises ne pourront plus vendre de réservations d'hôtels ni de séjours à des groupes, a annoncé la chaîne de télévision CCTV.

La crise survient en plein chassé-croisé du Nouvel An, lorsque les Chinois mettent à profit leurs sept jours de congé pour voyager d'un bout à l'autre de leur pays.

Des médecins militaires ont été dépêchés à Wuhan, la ville du centre de la Chine où est apparu en décembre le virus, actuellement de facto mise en quarantaine, et la construction d'un deuxième hôpital d'urgence y a été lancée.

Quinze nouveaux décès ont été enregistrés, parmi lesquels un premier mort à Shanghaï, et au moins 688 nouveaux cas d'infections au coronavirus ont été confirmés, soit un total de 1.975 dans le pays, selon la commission nationale de la santé.

"Situation grave"

Les autorités de Tianjin, ville de 15 millions d'habitants, ont annoncé dimanche la suspension à compter de lundi des liaisons en bus longue distance, devenant la deuxième grande métropole à prendre une telle mesure après Pékin.

La Chine multiplie ainsi les initiatives pour tenter d'enrayer la progression du coronavirus désormais présent sur quatre continents.

"Face à la situation grave d'une épidémie qui s'accélère (...) il est nécessaire de renforcer la direction centralisée et unifiée du Comité central du Parti", a déclaré le président Xi Jinping au cours d'une réunion du comité permanent du Bureau politique du Parti communiste, l'instance de sept membres qui dirige la Chine.

La France a pour sa part annoncé vendredi soir trois cas de contamination confirmés, présentés comme les premiers en Europe, l'Australie faisant état samedi de quatre malades, des personnes récemment rentrées de Chine.

Une demi-douzaine de pays d'Asie sont désormais touchés et un deuxième cas a été confirmé aux Etats-Unis. Un cas suspect a été détecté pour la première fois au Canada.

L'étude des premiers cas tend toutefois à montrer que le taux de mortalité de ce virus baptisé 2019-nCoV, de la famille des coronavirus, est assez faible.

Ce taux "est pour l'instant de moins de 5 pour cent", juge le professeur français Yazdan Yazdanpanah, expert auprès de l'OMS et qui a pris en charge des patients en France.

Le Syndrome respiratoire aigu sévère, avec 774 morts dans le monde en 2002/2003 avait un taux de mortalité de 9,5%.

A Pékin notamment, les festivités du Nouvel An ont été annulées. La capitale semblait déserte et ses restaurants étaient pratiquement vides.

A Hong Kong, où cinq cas de contamination ont été enregistrés, l'alerte maximale a été décrétée, entraînant l'annulation du marathon et des fermetures d'école. Tout voyageur arrivant de Chine continentale devra répondre à un questionnaire médical.

Disneyland à Hong Kong annonce sa fermeture

Le parc d'attractions Disneyland de Hong Kong a annoncé sa fermeture à compter de dimanche et jusqu'à nouvel ordre en raison de l'épidémie de pneumonie virale en Chine, une décision prise au lendemain du classement en alerte sanitaire maximale de la mégapole.

"Par mesure de précaution et conformément aux efforts de prévention déployés dans tout Hong Kong, nous fermons temporairement le parc Disneyland de Hong Kong par égard pour la santé et la sécurité de nos visiteurs et de notre personnel", a déclaré le parc dans un communiqué.

Ocean Park, un immense parc de loisirs situé sur l'île de Hong Kong, a également annoncé qu'il fermait ses portes.

Samedi, la cheffe de l'exécutif hongkongais Carrie Lam a décrété le niveau d'alerte sanitaire maximal sur le territoire et annoncé des mesures drastiques pour endiguer la propagation du virus.

Ecoles et universités, actuellement fermées en raison des vacances du Nouvel an chinois, le demeureront jusqu'au 17 février, a-t-elle notamment annoncé.

Cinq cas du virus apparu à Wuhan ont été répertoriés dans l'ex-colonie britannique, dont quatre personnes qui étaient arrivées en train de Chine continentale dans une nouvelle gare récemment ouverte au coeur de Hong Kong.

De retour du forum de Davos en Suisse, Mme Lam, critiquée pour son manque de réaction face à la crise, a annoncé que tous les vols et trains en provenance de Wuhan étaient annulés jusqu'à nouvel ordre.

Elle a précisé qu'il n'y avait aucune restriction sur les liaisons avec les autres villes de Chine continentale, mais précisé que tout voyageur arrivant de Chine continentale devrait répondre à un questionnaire médical.

Une série d'événements ont par ailleurs été annulés, comme le marathon qui devait se courir le 9 février.

Dimanche, Macao, voisine de Hong Kong, a fait état de trois nouveaux cas de coronavirus, ce qui porte à cinq le nombre total de personnes contaminées dans cette région semi-autonome chinoise.

Ces nouveaux cas sont trois femmes originaires de Wuhan. L'une d'entre-elles était arrivée à Macao en transitant par Hong Kong, ont précisé les autorités.