Le président chinois Xi Jinping a assuré vendredi au téléphone à son homologue américain Donald Trump que son pays était "entièrement capable" de juguler l'épidémie à coronavirus, ont rapporté les médias publics.

Il a affirmé que la Chine avait engagé "une guerre populaire" contre l'épidémie en mettant en place "une mobilisation nationale" et "les mesures de prévention et de contrôle les plus strictes", selon des propos rapportés par la télévision nationale CCTV.

Selon l'agence de presse Chine nouvelle, Xi Jinping a aussi appelé les Etats-Unis à réagir "de façon raisonnable" à l'épidémie, qui a contaminé plus de 31.000 personnes, dont 636 mortellement, selon un dernier bilan publié vendredi.

Lundi, la diplomatie chinoise avait vertement tancé les Etats-Unis, les accusant de "créer et semer la panique" autour du nouveau coronavirus apparu en décembre dans le centre de la Chine.

"Le gouvernement américain a été le premier à évacuer le personnel de son consulat à Wuhan (ville la plus touchée par l'épidémie), à suggérer le retrait partiel de son personnel d'ambassade et à imposer une interdiction d'entrée sur le territoire aux voyageurs chinois", avait souligné Hua Chunying, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

"Il n'a de cesse de créer et semer la panique, ce qui constitue un très mauvais exemple", avait-elle déclaré à la presse.

Washington interdit l'entrée sur le territoire américain de tous les étrangers non-résidents arrivant de Chine, et recommande à ses ressortissants de ne pas se rendre dans le pays asiatique ou de le quitter s'ils s'y trouvent.

Pékin a pris le 23 janvier des mesures exceptionnelles en plaçant de facto sous quarantaine la ville de Wuhan (centre), berceau du virus, et ses 11 millions d'habitants.

Le président américain Donald Trump a affirmé à son homologue Xi Jinping qu'il faisait "confiance" à la Chine pour mettre fin à l'épidémie de coronavirus, a rapporté la Maison Blanche à l'issue de leur conversation téléphonique.

M. Trump a "exprimé sa confiance quant à la force et à la résilience de la Chine dans le combat face à l'épidémie du nouveau coronavirus", et les deux chefs d'Etats "sont convenus de poursuivre une communication et une coopération élargie entre les deux pays", a indiqué la présidence américaine dans un communiqué.