Deux personnes de nationalité kirghize, soupçonnées d'appartenir à l'organisation Etat islamique (EI), ont été arrêtées tard dimanche à l'aéroport Atatürk d'Istanbul, frappé le 28 juin par un triple-attentat suicide qui a fait 45 morts, a rapporté l'agence de presse Dogan. 

Les suspects présentés par leurs initiales, K.V (25 ans) et F.M.I (35 ans), sont interrogés par la police antiterroriste de la mégapole, précise l'agence lundi.

Dans leurs valises, la police a retrouvé des jumelles thermiques et des treillis militaires ainsi que deux passeports qui ne leur appartiennent pas, ajoute Dogan.

Ces interpellations interviennent alors qu'une cour d'Istanbul a inculpé et écroué dimanche soir 13 suspects, dont 10 Turcs, en lien avec l'attaque à l'aéroport de la mégapole turque.

Dans le cadre de l'enquête, la police a arrêté 29 personnes "dont des étrangers", a déclaré dimanche le Premier ministre turc, Binali Yildirim.

Par ailleurs, 49 personnes étaient toujours soignées dans des hôpitaux après cette attaque, la quatrième et la plus meurtrière à Istanbul depuis le début de l'année, qui n'a toujours pas été revendiquée et pour laquelle les responsables turcs ont pointé du doigt l'EI.