International "J'ai tout de suite compris (...) J'étais prêt à mourir en fait": voyant le camion conduit par Mohamed Lahouaiej Bouhlel foncer sur la Promenade des Anglais de Nice le 14 Juillet, Franck a tenté de l'arrêter avec son scooter, raconte-t-il dans une interview au journal Nice-Matin.

"Je me suis fait interpeller par la police, qui devait, logiquement, penser que j'étais un terroriste. (...) Et puis quand les choses se sont calmées, on m'a présenté comme étant le témoin principal", a affirmé Franck, qui dit avoir tiré "la force et le courage" du fait que son fils était place Masséna, à proximité.

Dans sa course folle vers la cabine du camion, Franck a laissé son scooter glisser sous les roues du camion en espérant le freiner.

Franck a ému et impressionné beaucoup d'internautes par son courage. Deux de ses amis ont décidé de créer une cagnotte pour récolter suffisamment d'argent pour lui offrir un nouveau scooter.

Comme l'explique Nice Matin, les amis, Sam et Aymeric sont de Normandie. Ils espèrent récolter 9.000 euros en dix jours pour offrir à Frank "le dernier, le plus beau des scooters", en l'occurrence un Piaggio MP3 Hybrid LT 300ie d'une valeur estimée à 8549€.

Au lendemain du lancement de la cagnotte, ce vendredi 22 juillet vers 16h, 1845 euros ont déjà été récolté grâce aux dons de 100 personnes.

L'un des deux amis explique que ce n'était pas évident de convaincre tout le monde pour cet objectif et que ce n'était pas son "à consonance maghrébine" qui apparaît en tant que créateur de la cagnotte car il ne voulait pas le mettre en avant. "Je suis né en France, j'y ai fait mon service militaire, je n'ai pas de problèmes avec ça. C'est juste que... je ne voulais pas attiser la haine, même si le mot est un peu fort. On ne fait pas ça pour la notoriété".