Deux jeunes Syriennes vivant à Raqqa ont décidé de montrer l'enfer qui règne dans cette ville aux mains de l'Etat islamique depuis 2013. Elles ont en effet tourné une caméra cachée qui témoigne des conditions de vie insoutenables dans lesquelles elles doivent vivre.

Comme elles l'affirment dans la vidéo de 13 minutes, il est question d'exécutions et de décapitations. Elles assurent également avoir assisté à la mise à mort d'un homosexuel, jeté du toit d'un immeuble.

Mais ce qui apparaît encore plus clairement sur les images, comme le relaie Metronews, c'est l'application stricte des règles de la charia. Les commerçants doivent ainsi masquer les visages des femmes, même sur les produits qu'ils vendent.

Quant aux femmes, elles doivent rester cachées sous leur niqab. "Toutes les femmes aiment montrer leurs visages. Nous ne pouvons plus le faire, nous avons perdu notre féminité", assure l'une des deux Syriennes.

A noter qu'elles ont pris un risque fou, car si on les avait prises en train de tourner la caméra cachée, elles pouvaient être condamnées à mort par lapidation.

>>> Attention, certaines images sur la vidéo peuvent heurter <<<