Le géant britannique BP envisage de creuser un nouveau puits au fond du golfe du Mexique afin d'exploiter le gaz et le pétrole qui se trouvent dans le gisement à l'origine de la pire marée noire de l'histoire des Etats-Unis, a indiqué vendredi un haut responsable du groupe. "Il y a beaucoup de pétrole et de gaz (prisonnier sous terre) et nous devons maintenant réfléchir à ce que nous en faisons", a déclaré à la presse le directeur des opérations de BP, Doug Suttles.

Le puits qui a explosé serait toutefois abandonné. Le groupe britannique a terminé jeudi la cimentation devant sceller le conduit pour de bon mais il faut encore attendre que le ciment sèche afin de reprendre le perçage de deux puits de dérivation, prévue mi-août.

Ces puits de secours permettront de vérifier la réussite de la cimentation, voire de cimenter le puits par en-dessous pour le condamner de manière définitive. M. Suttles a indiqué que les grands moyens étaient toujours déployés sur le littoral du golfe afin de nettoyer les plages et marais souillés par le brut.