Congo-Kinshasa

Viols : chiffres revus à la hausse par la Monusco

Ce sont plus de 240 femmes qui ont été violées fin juillet à Kibua (Nord-Kivu) par des rebelles hutus rwandais FDLR, et non 179, a annoncé mercredi la Mission de l’ONU pour la stabilisation du Congo (Monusco, nouveau nom de la Monuc). La Monusco a reçu des informations sur d’autres viols "bien que de moindre échelle, qui se seraient produits à Mubi et dans les environs de Pinga". (Belga)