Cour européenne des droits de l’homme

Insulte au roi d’Espagne : Madrid débouté

La condamnation d’un porte-parole de la gauche indépendantiste basque pour injure grave au roi d’Espagne a porté atteinte à sa liberté d’expression, selon un arrêt rendu mardi à Strasbourg par la Cour européenne des droits de l’homme. Arnaldo Otegi Mondragon, porte-parole de Sozialista Abertzaleak, représenté à la Communauté autonome du Pays basque, avait été condamné à un an de prison pour des déclarations à la presse lors d’une visite officielle du Souverain dans la province de Biscaye en février 2003. Il avait déclaré que le Roi, chef suprême de la garde civile et des forces armées espagnoles, était "celui qui protège la torture et qui impose son régime monarchique à notre peuple au moyen de la torture et de la violence". Pour les juges de Strasbourg, les propos prononcés en sa qualité d’élu "relevaient d’une question d’intérêt public au Pays basque". (AFP)