Les Britanniques prêts à voter pour leur maintien au sein de l'Union européenne sont depuis ce samedi plus nombreux que les pro-Brexit, selon un sondage de l'institut YouGov réalisé à la demande des partisans d'un nouveau référendum sur la question. Le constat ne résulte pas d'un basculement d'opinion mais simplement de l'évolution démographique. Le nombre de pro-Brexit, généralement plus âgés, a baissé depuis la consultation de juin 2016, tandis que le total de jeunes désormais en âge d'éventuellement participer à un référendum a augmenté. Selon les prévisions, les partisans du "remain" seront environ 100.000 de plus que ceux du "leave" le 29 mars, soit la date à laquelle le Brexit est censé intervenir.

Depuis 2016, pas moins de 2 millions de jeunes Britanniques ont atteint l'âge nécessaire pour se prononcer. Par ailleurs, 320.000 pro-Brexit et 160.000 pro-Européens décèdent chaque année, selon YouGouv. Le taux de participation parmi eux n'est cependant pas inclus dans l'estimation.

L'institut évalue à 395.000 par an le nombre de nouveaux votants favorables au maintien dans l'UE et à 60.000 ceux qui comptent se prononcer pour un départ, soit un bilan positif annuel de 235.000 personnes pour le "remain".

En croisant les chiffres, YouGov conclut que le camp du Brexit perd quotidiennement 1.356 électeurs, et qu'il lui aura fallu 940 jours depuis le référendum pour perdre sa majorité.