Les députés britanniques avaient déposé huit propositions, des alternatives au Brexit proposé par Theresa May. Elles ont finalement toutes été rejetées.

Maintien dans le marché unique, nouveau référendum, voire annulation de la sortie de l'UE... Le président de la Chambre des communes John Bercow avait choisi parmi les seize propositions élaborées par les députés, lesquelles seraient débattues puis soumises au vote. Sans surprise, aucune majorité n'a réussi à se dégager.


Le ministre chargé du Brexit Steve Barclay en aussitôt conclu que ces votes "renforçaient" la position du gouvernement. "C'est pour cette raison que j'exhorte tous les députés, dans l'intérêt national, à soutenir l'accord de la Première ministre", a-t-il dit.

Le report du Brexit adopté

Il y a bien une chose sur laquelle ils sont parvenus à s'entendre : le report de la date du Brexit qui a été donc officiellement été entériné. 

Comme Theresa May et les vingt-sept l'avaient annoncé suite à de nouvelles discussions, le Brexit sera reporté au 22 mai si l'accord est voté. Dans le cas contraire, il sera reporté au 12 avril.

La Première ministre Theresa May a annoncé ce mercredi qu'elle acceptait de démissionner si son accord de Brexit était adopté.