Censure européenne?

Belga Publié le - Mis à jour le

International

La Commission européenne a-t-elle délibérément décidé de passer sous silence, dans un récent sondage Eurobaromètre sur la situation en Irak et au Proche-Orient, des résultats dérangeants pour Israël et les Etats-Unis? C'est du moins ce que laisse entendre le journal espagnol «El Pais » dans son édition de jeudi.

Lundi midi, au lendemain de la Conférence des donateurs, à Madrid, pour la reconstruction de l'Irak, l'exécutif européen avait diffusé un Flash Eurobaromètre présentant les résultats intermédiaires d'un vaste sondage pour savoir ce que les Européens pensent de la situation en Irak ainsi qu'au Proche-Orient.

Selon le quotidien «El Pais », cette enquête montre que 59 pc des Européens jugent qu'Israël est aujourd'hui le pays qui menace le plus la paix mondiale, un résultat qui aurait délibérément été passé sous silence dans le Flash Eurobaromètre.

Des résultats montrant que les citoyens de l'UE pensent que les Etats-Unis contribuent le plus - avec la Corée du Nord, l'Iran, l'Irak et l'Afghanistan - à l'instabilité mondiale ont également été tus, selon le quotidien madrilène.

Interrogé sur ces révélations, un porte-parole de la Commission a démenti jeudi toute mauvaise intention, expliquant que ces résultats n'ont pas été publiés lundi dernier car ils n'étaient pas complets. »Cela n'a pas été un choix politique de la Commission de ne pas fournir ces données, mais plutôt un choix technique. L'analyse complète de ces statistiques n'était alors pas disponible », a expliqué Gerassimos Thomas lors du briefing quotidien de la Commission.

«Le rapport complet de ce sondage, qui compte 90 pages, sera publié lundi prochain. Vous disposerez alors de toutes les réponses définitives », a-t-il encore répondu aux journalistes qui l'interrogeaient.

«El Pais » se fait également l'écho de critiques au sein même de la Commission sur la manière dont ce sondage a été mené. «Pour les pays constituant une menace pour la paix mondiale, les enquêteurs ont présenté une liste pour le moins singulière. Elle reprenait par exemple l'Inde, mais pas le Pakistan », argumente ainsi un fonctionnaire européen cité par le quotidien

.
Belga

A lire également

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Gare aux "meth-gators": des policiers américains expliquent pourquoi il ne faut pas jeter de la drogue aux toilettes

    Attention à ne pas jeter de la drogue dans les toilettes: elle risque de rendre canards et oies accros, ou pire, de transformer des alligators en dangereux "meth-gators". La mise en garde a été adressée ce week-end par la police d'une petite ...

  2. 2
    Face aux polémiques, Donald Trump renonce à une mesure qui lui est chère

    Après plusieurs semaines de vives polémiques, Donald Trump a fait machine arrière: il a renoncé jeudi à imposer une question controversée sur la nationalité dans le prochain recensement aux Etats-Unis. "Nous allons choisir une autre voie", a-t-il ...

  3. 3
    Algerian policemen surround protesters during a demonstration in Algiers on July 12, 2019, in the latest in weeks of rallies against the ruling class amid an ongoing political crisis in the country. - Algeria has been rocked by months of demonstrations, forcing longtime president Abdelaziz Bouteflika to step down in April. Protesters have continued to take to the streets, demanding that regime insiders leave office and independent institutions be established ahead of eventual elections. (Photo by RYAD KRAMDI / AFP)
    Algérie: quand le général Gaïd Salah perd son sang-froid

    Les Algériens persistent dans la résistance pacifique. Le chef d’état-major a lancé des menaces contre les "traîtres" qui contestent le pouvoir militaire. Il n’a pas hésité non plus à jeter en prison des héros de l’indépendance, démontrant ainsi ...

  4. 4
    Vidéo
    Grèce: six touristes morts lors d'une tornade, des dizaines de blessés

    Six touristes étrangers sont morts et au moins 30 personnes ont été blessées dans la nuit de mercredi à jeudi lorsqu'une tornade et de violents orages de grêle ont frappé la Chalcidique, dans le nord de la Grèce, ont annoncé les autorités.

  5. 5
    Vidéo
    Le torchon continue de brûler entre Londres et Washington: Theresa May s'attaque à Trump et à ses propos "inacceptables"

    La Première ministre britannique Theresa May a jugé lundi "totalement inacceptables" les déclarations du président américain Donald Trump sur des femmes parlementaires démocrates, qu'il a invitées dimanche à "retourner" d'où elles venaient. Theresa ...

cover-ci

Cover-PM

Facebook