"Beaucoup de gens se sont levés de leur siège et se sont mis à pleurer de désespoir".

A l'heure d'écrire ces lignes, les 6 survivants du crash de Medellin sont tous dans un état stable. Follmann, le deuxième gardien, a été amputé de la jambe droite et les médecins craignent pour son pied gauche. Son état reste critique, mais stable. Ruschel, le back gauche, retrouve la mobilité de ses membres inférieurs et supérieurs alors qu'on craignait que sa moelle ne soit touchée. Neto, le défenseur central, "a de bonnes perspectives d'amélioration".

Le journaliste Rafael Henzel ne souffre "que" d'un traumatisme à la poitrine et d'une fracture à la jambe. Le technicien Erwin Tumiri est quant à lui tiré d'affaire, il s'est même payé le luxe de donner une interview à Caracol Radio: "J'ai survécu parce que je suivais les protocoles de sécurité. J'ai mis ma tête entre mes jambes et je me suis mis en position fœtale"… le tout en utilisant une valise pour caler ses jambes et les protéger au mieux. "Beaucoup de gens se sont levés de leur siège et se sont mis à pleurer de désespoir", décrit-il.

Quant à l’hôtesse Ximena Suarez, elle se souvient simplement que "les lumières se sont éteintes avant le chaos".