"Absence d’infraction". Mardi, la justice française a classé sans suite une procédure pour viol engagée contre Dominique Strauss-Kahn, dans le sillage de l’affaire présumée de proxénétisme aggravé en bande organisée concernant l’ancien patron du FMI, dans laquelle il reste inculpé.

Le parquet de Lille avait ordonné cette enquête sur des faits présumés qui se seraient déroulés à Washington entre le 15 et le 18 décembre 2010, pendant des parties fines avec des prostituées.

La jeune femme concernée, une escort-girl de nationalité belge, qui avait accusé DSK dans des médias, n’a finalement jamais déposé plainte. Le parquet, dès lors, a décidé de classer sans suite la procédure, pour "absence d’infraction".

"J’étais convaincu qu’il n’y avait même pas lieu de faire une enquête et qu’inévitablement cette enquête serait un jour ou l’autre classée sans suite, même si elle a amené à faire un grand scandale médiatique qui ne reposait sur rien", a commenté, mardi, un des avocats de DSK.

Qui reste donc mis en examen pour proxénétisme. Sa défense a demandé l’annulation de cette mise en examen. La justice se prononcera à la fin du mois de novembre. (AFP)