Les futurs commissaires européens passaient, de lundi à mercredi, leur grand oral devant un Parlement déterminé à conforter son pouvoir, quitte à obtenir la tête d'un des membres de l'équipe Juncker.

Thyssen promet de donner plus de poids aux indicateurs sociaux...

Marianne Thyssen a été entendue par les députés mercredi matin. La commissaire-désignée à l'Emploi et aux Affaires sociales a présenté les grandes lignes de la politique qu'elle entend mener pendant cinq ans au sein de l'équipe de Jean-Claude Juncker ( voir tous les détails ici ).


Corina Cretu n’a pas vraiment crevé l’écran

Précédée de la sulfureuse – et paradoxale – réputation d’avoir été un agent du KGB et une “amie très proche” de l’ancien Secrétaire d’Etat américain Colin Powell, la Roumaine Corina Cretu n’a pas vraiment crevé l’écran lors de son audition devant le Parlement, ce mercredi ( voir tous les détails ici ).


Un examen plus compliqué pour certains commissaires

Certains devaient s’attendre à subir un examen particulièrement poussé. En particulier l'Espagnol Miguel Arias Cañete (Action pour le climat et énergie), le Britannique Jonathan Hill (Stabilité financière, services financiers et union des marchés des capitaux) ou le Hongrois Tibor Navracsics (Éducation, culture, jeunesse et citoyenneté).

> Jonathan Hill contraint à un nouveau tour de piste

Le Britannique Jonathan Hill devra repasser la semaine prochaine devant les députés européens, sa première prestation mercredi en tant que futur commissaire chargé des services financiers n'ayant pas convaincu ( voir tous les détails ici ).


> Canete sans convaincre

Le conservateur espagnol Miguel Arias Canete, auditionné mercredi pour le poste de commissaire à l'Energie et au Climat, a démenti se trouver en situation de conflit d'intérêts en dépit de son implication dans le secteur pétrolier. Mais il peine à convaincre les députés de sa bonne foi ( voir tous les détails ici ).


> Tibor Navracsis droit dans ses bottes

Le conservateur hongrois Tibor Navracsis, commissaire européen désigné à la Citoyenneté, a protesté mercredi de son attachement aux valeurs européennes, mais écarté toute critique sur les écarts démocratiques reprochés à son pays ( voir tous les détails ici ).




Revivez cette journée particulièrement chargée et commentée par nos journalistes Olivier le Bussy ( @OlileBussy ) et Gilles Toussaint ( @Djaitwo ) qui ont suivi ces auditions et n'ont pas manqué de tweeter leurs réactions. Dans le live-tweet à redécouvrir ci-dessous, nous avons également repris les commentaires de différents journalistes européens et des groupes parlementaires.





© DR