Le département américain des Transports mène une enquête sur le processus d'approbation par le régulateur du transport aérien (FAA) des avions Boeing 737 MAX impliqués dans deux dernières catastrophes aériennes, affirme le Wall Street Journal dimanche. 

L'enquête porte, selon le journal, sur un système de sécurité impliqué dans l'accident de la compagnie Lion Air au large de l'Indonésie le 29 octobre (189 morts). Les autorités cherchent à savoir aussi si le système anti-décrochage MCAS pourrait avoir joué un rôle dans l'écrasement de l'appareil de la compagnie aérienne Ethiopian Airlines le 10 mars (157 morts).

L'enquête du département des Transports avait été lancée à la suite de l'accident de Lion Air et est menée par son inspecteur général, révèle le quotidien des affaires.

Selon des sources proches du dossier, il a été demandé aux personnels des deux bureaux de la FAA inspectés de préserver les fichiers informatiques.

L'un des objectifs est de déterminer si l'agence a utilisé des normes de conception et des analyses techniques appropriées pour certifier le logiciel antidécrochage.

Interrogé dimanche soir, le département des Transports n'avait pas réagi.

Plus tôt dans la journée, la FAA, dont le processus de certification du 737 MAX est aussi mis en cause par une enquête du journal Seattle Times qui affirme qu'il a été hâtif, a assuré qu'il s'était fait dans les règles.

La conception de l'appareil a été minutieusement examinée et des tests au sol et en vol effectués "pour vérifier que l'avion répond aux critères de la FAA", a indiqué l'autorité à l'AFP.