Le président américain Barack Obama a appelé samedi à l'unité nationale en exprimant sa gratitude aux forces armées américaines qui ont combattu pendant près de neuf ans en Irak, au moment où les derniers soldats doivent quitter le pays.

"C'est à notre tour maintenant de servir ces braves hommes et femmes aussi bien qu'ils nous ont servi", a déclaré le président américain dans son allocution hebdomadaire diffusée à la radio et sur internet.

"Chaque jour, ils ont fait face à leurs responsabilités familiales et à celles liées à leur pays", a-t-il poursuivi. "Il est temps maintenant de faire face aux nôtres".

"Nous sommes à un moment où nous devons nous montrer unis afin de nous assurer que chaque Américain a la chance de travailler pour vivre de manière décente, de posséder sa propre maison, d'envoyer ses enfants à l'université et d'être sûr d'avoir une retraite décente", a-t-il ajouté.

Les soldats américains ont symboliquement marqué jeudi à Bagdad, lors d'une cérémonie empreinte d'émotion, la fin de leur présence en Irak, pays qu'ils avaient envahi en 2003 sans l'accord des Nations Unies.

L'Irak a de son côté tourné vendredi la page de près de neuf ans de présence controversée américaine en récupérant la dernière des 505 bases militaires dont les Etats-unis disposaient sur son sol.

Les derniers soldats ont cependant en principe jusqu'à la fin de l'année pour partir. Il ne restera ensuite que 157 militaires sous l'autorité de l'ambassade américaine à Bagdad contre près de 170.000 hommes en 2007.

Le président Obama a qualifié la fin de la guerre en Irak "d'accomplissement extraordinaire", rendu possible par le dur travail et le sacrifice des troupes américaines.

"Après des années passées à reconstruire l'Irak, il est temps de s'assurer de l'aide de nos vétérans et de toute la population pour reconstruire l'Amérique", a-t-il ajouté.