L'Initiative des musulmans libéraux d'Autriche (ILMÖ) a demandé mercredi la construction d'une église sur le sol saoudien, estimant que l'Arabie saoudite, qui participe à plusieurs projets de construction de mosquées dans des pays chrétiens, devait faire ce geste en retour.

"Les musulmans libéraux demandent la construction d'une église dans le royaume d'Arabie saoudite", a expliqué l'association dans une lettre envoyée à l'ambassadeur saoudien en Autriche Mohammed al-Salloum, lui demandant de la transmettre "aux autorités appropriées" à Ryad.

De nombreux diplomates, hommes d'affaires et travailleurs sont chrétiens sur le territoire saoudien et ne peuvent pas pratiquer leur religion, estime Amer Albayati, président de l'ILMÖ, signataire de la lettre.

"L'Arabie saoudite soutient fortement la construction de mosquées et de milliers de lieux de prière dans des pays chrétiens en Europe, tant sur le plan financier que sur le plan de l'organisation", a-t-il expliqué.

Selon un "principe de réciprocité", l'ILMÖ pense que "la construction de lieux sacrés non-musulmans" en Arabie saoudite devrait être favorisée. L'association se propose d'apporter idées et soutien financier à de tels projets.

L'Arabie saoudite soutient financièrement, avec l'Espagne et l'Autriche, la construction à Vienne d'un centre interreligieux et interculturel. Ce projet fait grincer quelques dents. Une députée du parti écologiste, Alev Korun, avait taxé de "mauvaise blague" le fait que l'Arabie Saoudite, où règne le wahhabisme qui applique strictement la charia (loi islamique), s'engage à promouvoir le dialogue interreligieux.