Deux Palestiniens ont été tués par des tirs des forces israéliennes en Cisjordanie occupée en moins de 12 heures, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

Vendredi avant l'aube, un Palestinien armé d'un couteau a été tué par des balles tirées par un garde-frontière près de Jérusalem, a indiqué le porte-parole de la police israélienne, Micky Rosenfeld.

"Le Palestinien est sorti de son véhicule en courant en direction de la police des frontières qui était en patrouille. Il avait un couteau et un officier des garde-frontières a riposté en tirant sur le suspect qui a été grièvement blessé avant de succomber", selon lui.

L'incident a eu lieu peu après minuit locale au barrage de Wadi Nara entre les régions d'Abou Dis et de Bethléem.

Des membres de la famille du Palestinien l'ont identifié comme Anas al-Atrash, 23 ans, originaire de la ville de Hébron dans le sud de la Cisjordanie.

Les garde-frontières israéliens "ont arrêté mes deux fils au barrage puis ils se sont approchés et ont ouvert la porte de la voiture. Mon fils a essayé de sortir du véhicule et ils ont tiré sur lui", a affirmé son père Fouad al-Atrash à l'AFP. Son frère a été arrêté.

Jeudi soir, un Palestinien a été tué par balle par les forces de sécurité israéliennes près de Naplouse dans le nord de la Cisjordanie.

L'homme "a jeté des feux d'artifice en direction d'une intersection où se trouvaient" des Israéliens. Le personnel de sécurité (...) a tiré plusieurs fois sur le suspect. Il a été déclaré mort sur place", avait dit M. Rosenfeld.

L'armée avait précisé qu'"un Palestinien avait ouvert le feu à un arrêt de bus au carrefour de Tapuah, près d'Ariel, utilisant une arme improvisée. Afin d'éviter des victimes, les soldats ont ouvert le feu en direction du terroriste".

Des responsables palestiniens avaient indiqué avoir été informés par Israël de l'incident, mais n'avaient pas de détails sur l'identité de la victime.