Le Premier ministre Elio Di Rupo a dénoncé mercredi la politique de colonisation menée par Israël dans les territoires palestiniens, la qualifiant devant le président palestinien Mahmoud Abbas d'"illégale au regard du droit international", a indiqué son entourage. M. Abbas, qui était mercredi en visite à Bruxelles, a rencontré le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, et le chef du gouvernement fédéral.

"La Belgique et la Palestine entretiennent d'excellentes relations", a souligné M. Di Rupo, cité par son porte-parole.

Il a rappelé que la Palestine était le quatrième partenaire de la coopération belge et que la Belgique avait augmenté son aide ces dernières années.

M. Di Rupo a réaffirmé que son gouvernement soutenait la reprise des négociations en vue de parvenir à une solution fondée sur la coexistence de deux Etats, avec l'Etat d'Israël et un Etat de Palestine "indépendant, démocratique, d'un seul tenant et viable, coexistant dans la paix et la sécurité".

Il a souligné que le moment était important, alors que le dialogue entre Israéliens et Palestiniens semble s'intensifier, avec treize rencontres depuis la fin juillet, dont trois ces derniers jours.

"L'initiative américaine offre une nouvelle chance de paix, qu'il faut absolument saisir", a affirmé M. Di Rupo, félicitant M. Abbas "pour son engagement courageux, en dépit de développements parfois négatifs sur le terrain" - comme la poursuite de la colonisation.

Les mises en chantier dans les colonies israéliennes en territoire palestinien ont grimpé de 70% au premier semestre 2013, selon l'ONG La Paix Maintenant.