La Belgique a dépêché mercredi matin une première aide aux Etats-Unis, frappés par un triple attentat terroriste à New York et Washington, en envoyant dix spécialistes de l'aide d'urgence. Le gouvernement se préparait aussi à accroître son aide si les autorités américaines en expriment le besoin.

Un avion militaire de type "Falcon 900" de la Force aérienne s'est envolé mercredi vers 10h30 à destination des Etats-Unis en transportant dix spécialistes de l'aide d'urgence, a annoncé le cabinet du ministère de la Défense, M. André Flahaut. Une porte-parole a assuré à l'agence BELGA que cet appareil avait reçu l'autorisation de se poser aux Etats-Unis malgré la quasi-fermeture de l'espace aérien américain.

L'administration fédérale de l'aviation (FAA) a ordonné au moins jusqu'à 18h00 HB mercredi l'annulation de tous les vols commerciaux aux Etats-Unis.

Selon la porte-parole de M. Flahaut, deux autres avions militaires - un C-130 "Hercules" et un Airbus A310 - ont été mis en alerte pour acheminer, après évaluation de la première équipe et en fonction des demandes américaines, une aide en matériel et/ou en sang.

Les dix passagers du "Falcon 900", un avion au rayon d'action transatlantique, sont cinq membres de l'équipe DVI (Disaster Victim Identification), dépendant de la police fédérale, et cinq médecins, spécialistes des grands brûlés provenant de l'hôpital militaire Reine Astrid (HMRA) de Neder-over-Hembeek.

La décision d'envoyer cette équipe avait été prise mardi soir lors d'une réunion de la cellule de crise "B-FAST" (Belgian First Aid Support Team), présidée par le ministre des Affaires étrangères, M. Louis Michel.

La structure "B-FAST" (Belgian First Aid and Support Team), que le gouvernement a créé en novembre dernier, est destinée à coordonner l'intervention des départements concernés (Premier ministre, Affaires étrangères, Défense, Intérieur, Santé publique, Coopération et Budget) en cas de catastrophes à l'étranger. Le concept a déjà prouvé son utilité lors des catastrophes au Salvador, en Inde et en Ukraine.

Une nouvelle réunion du comité "B-FAST" a débuté mercredi matin et était toujours en cours à 10h30.