L'attentat de Manchester a déclenché un grand élan de solidarité, les habitants prêtant main forte aux autorités pour aider les victimes de l'attaque qui a visé un public d'enfants et d'adolescents au concert de la chanteuse pop Ariana Grande.

Peu après l'explosion, qui a fait 22 morts, dont une fillette de huit ans et d'autres enfants, ainsi que 59 blessés, des chauffeurs de taxi ont proposé des courses gratuites, notamment pour transporter des blessés.

"Des chauffeurs sont venus d'aussi loin que le Yorkshire et Leeds (70 km au nord-est de Manchester) pour filer un coup de main et aider les gens à arriver à leur destination", a expliqué à l'AFP Ahmed Nurein, un chauffeur de taxi de 50 ans. "On fait ce qu'on peut pour aider, vous savez, on fait des courses gratuites".

Sur les réseaux sociaux, le hashtag #RoomforManchester ("des chambres pour Manchester", ndlr) s'est rapidement répandu, la population ouvrant ses portes aux personnes touchées par l'attaque.

"Si vous avez besoin d'un lit, d'une tasse de thé, d'un chargeur de téléphone, etc - Je suis à 15 minutes de la Manchester Arena" a ainsi twitté @Rachelkellis.

@AliceOlsen98 a, elle, proposé d'héberger "une ou deux personnes dans (sa) chambre", après que la circulation des trains eut été coupée, empêchant certains de rentrer chez eux après le concert.

Plusieurs hôtels, dont le Crown Plaza et l'Holiday Inn de Manchester, à proximité de la salle de concert touchée par l'attentat, ont ouvert leurs portes aux personnes ayant besoin d'une assistance.

"Nos équipes ont travaillé avec les services de secours pendant toute la nuit, en proposant du soutien à ceux qui cherchaient à se mettre à l'abri", a déclaré Karan Khanna, le vice président du groupe hôtelier IHG, dans un communiqué.

-Donneurs de sang

Des dizaines de personnes se sont présentées spontanément au centre de don du sang de Norfolk, dans le centre-ville. "Comme tout le monde, je suis horrifié par les évènements d'hier, donc j'essaie simplement d'aider, de quelques manière que ce soit", a expliqué à l'AFP David Roberts.

"On a eu un afflux massif de donneurs", a précisé Cherry Brown, la porte-parole de l'établissement, qui a ensuite demandé aux volontaires de "revenir plus tard", afin de pouvoir traiter les dons.

Des personnalités, notamment des footballeurs, l'entraineur José Mourinho ou l'ancien leader du groupe Oasis, Liam Gallagher, ont rendu hommage aux victimes et ont fait part de leur tristesse sur les réseaux sociaux.

A l'Etihad Stadium, antre de l'équipe de Manchester City où les drapeaux ont été mis en berne, une structure d'accueil a été mise en place pour apporter un soutien aux personnes qui se trouvaient à la Manchester Arena, et à leurs proches.

Deux jeunes femmes sont venues spontanément apporter des sacs pleins à craquer de nourriture, par solidarité. Elles ont pu déposer leurs sacs, sans pour autant pouvoir rentrer.

"C'est des bonbons, des chocolats, des sandwichs, juste pour aider les enfants", a précisé à l'AFP Poppy Conlon, qui s'est dite "profondément choquée".

"On cherche à aider de toutes les manières, nous sommes horrifiées", a poursuivi Elly Adamson, son amie.

Le maire travailliste de Manchester, Andy Burnham, a appelé les habitants à se rassembler à 18 heures (17H00 GMT) sur une place du centre-ville pour une veillée d'hommage, à quelques centaines de mètre de la salle de concert.

Sur la plateforme justgiving, plus de 300.000 livres (330.000 euros) avaient été récolté mardi en milieu de journée pour la collecte lancé par le quotidien local Manchester Evening News. Les fonds collectés iront "aux familles des victimes" de l'attentat a précisé le journal.