International

Le groupe jihadiste Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), a revendiqué jeudi auprès de l'AFP le double attentat au Niger contre l'armée nigérienne et le groupe français Areva qui a fait au moins dix morts parmi les soldats nigériens.

"Grâce à Allah, nous avons effectué deux opérations contre les ennemis de l'islam au Niger", a déclaré Abu Walid Sahraoui, porte parole du Mujao. "Nous avons attaqué la France et le Niger pour sa coopération avec la France dans la guerre contre la charia"" a-t-il ajouté.

Le Niger est engagé au sein de la force africaine au Mali déployée à la suite de l'offensive lancée en janvier par l'armée française contre les groupes islamistes, dont le Mujao.

23 tués dans l'attentat d'Agadez, dont 18 militaires

Vingt-trois personnes, dont 18 militaires nigériens, ont été tuées jeudi dans l'attentat contre un camp militaire à Agadez, dans le nord du Niger, où des élèves officiers sont retenus en otages par l'un des "kamikazes", a annoncé le gouvernement nigérien.

"A Agadez nous avons 19 morts", "18 militaires et un civil", a déclaré devant la presse à Niamey le ministre de l'Intérieur Abdou Labo. "Quatre kamikaze sont morts dans l'explosion", a-t-il poursuivi, faisant aussi état de "13 blessés, dont six graves" dans les rangs de l'armée. "Un cinquième kamikaze s'est enfermé dans un local avec des otages élèves officiers" en formation à Agadez, a-t-il ajouté.