International

Un homme chargé de la sécurité d'un concert pop en plein air en Corée du Sud ou 16 personnes sont mortes s'est apparemment suicidé quelques heures après la tragédie, ont annoncé samedi les autorités.

La mort de cet homme de 37 ans, nommé Oh, travaillant pour les autorités locales, a été annoncée alors qu'était lancée une enquête sur le drame survenu vendredi dans la ville de Seongnam, près de la capitale, Séoul.

Seize personnes sont mortes et neuf ont été grièvement blessées lorsqu'une grille de ventilation sur laquelle elles se tenaient s'est écroulée sous leur poids vendredi soir, a rapporté la télévision sud-coréenne.

Les secouristes ont confirmé la mort de 16 personnes tout en soulignant que ce bilan pourrait s'alourdir, certains blessés étant dans un état critique.

Un porte-parole des secours, Kim Nam-Jun a déclaré samedi à la presse, qu'un homme qui était chargé de la sécurité avec une société qui parrainait le concert s'était apparemment donné la mort en sautant d'un bâtiment près du lieu de la tragédie.

Il a été retrouvé mort tôt samedi, quelques heures après avoir été interrogé par la police, a précisé la télévision YTN.

"Je suis désolé pour les morts... S'il-te-plaît prends soin de mes enfants", a-t-il écrit dans un court message adressé à sa femme, selon des responsables officiels.

La police a au total interrogé 15 personnes dont des responsables du fournisseur d'accès qui avait organisé le concert, a indiqué de son côté l'agence Yonhap.

"S'il s'avère que les mesures de sécurité n'ont pas été respectées, nous lancerons des poursuites", a lancé un responsable de la police cité par Yonhap.

Des témoins ont indiqué qu'il n'y avait pas de personnel chargé de la sécurité ni de barrières de sécurité pour empêcher les spectateurs de monter sur la grille d'aération alors que les 400 sièges prévus pour le concert étaient tous déjà occupés.

Quelque 25 personnes sont tombées d'une hauteur de plus de 18 mètres jusqu'à un parking souterrain, a précisé la chaîne YTN.

Le nombre de spectateurs assistant à ce concert a été estimé à 700, la plupart des victimes étant des étudiants, selon la chaîne YTN. Les organisateurs du concert avaient à plusieurs reprises demandé aux spectateurs se tenant sur la grille de ventilation de descendre avant qu'elle ne s'effondre, a précisé la télévision.

Une vidéo amateur obtenue par la chaîne a montré des spectateurs en état de choc entourant la grille effondrée tandis que le populaire groupe pop féminin 4Minute, apparemment ignorant du drame, continuait à se produire sur scène.

Plusieurs accidents tragiques impliquant des jeunes se sont produits récemment en Corée du Sud, dont le naufrage d'un ferry surchargé en avril ayant fait plus de 300 morts, dont une majorité d'étudiants, une tragédie due à des défaillances de la sécurité.

En février, l'effondrement du toit d'un auditorium bourré d'étudiants a fait dix morts et plus d'une centaine de blessés à Gyeongju, dans le sud du pays. L'enquête avait mis en évidence des défauts de la structure du bâtiment et des lacunes en matière de contrôle.