L'ex-patron du FMI Dominique Strauss-Kahn est sorti libre mercredi en fin de journée après deux jours et une nuit de garde à vue à Lille (nord) où il a été entendu par la police dans l'affaire de proxénétisme dite du Carlton, ont constaté des journalistes de l'AFP.

L'avocate de M. Strauss-Kahn, Me Frederique Baulieu, a déclaré que son client était "parfaitement satisfait d'avoir été entendu dans des conditions de grande sérénité".

Dominique Strauss-Kahn a répondu aux questions des enquêteurs de façon "parfaitement tranquille", a ajouté l'avocate, alors que son client quittait la caserne de gendarmerie où il avait été entendu.

L'ancien directeur général du Fonds monétaire international (FMI) avait été convoqué mardi matin et placé en garde à vue pour "complicité de proxénétisme aggravé en bande organisée" et "recel d'abus de biens sociaux". DSK a été interrogé au sujet de soirées libertines auxquelles il aurait pris part, notamment à Paris et Washington, afin de déterminer s'il savait que les femmes qui y participaient étaient des prostituées.

Les juges d'instruction devraient donc le convoquer pour une éventuelle mise en examen (inculpation) ou pour l'entendre comme témoin assisté, un statut intermédiaire entre celui de simple témoin et de mis en examen.