Dominique Strauss-Kahn, dont la carrière politique a été anéantie cet été par une accusation de viol aux Etats-Unis, a demandé dimanche à être entendu dans le cadre d'une enquête sur une affaire de proxénétisme en France afin de mettre fin à des "insinuations malveillantes".

Cinq personnes, dont un avocat réputé, un chef d'entreprise et les dirigeants d'un hôtel de luxe, le Carlton, ont été mis en examen cette semaine dans une affaire de proxénétisme à Lille, dans laquelle le nom de M. Strauss-Kahn a été mentionné par plusieurs médias comme étant l'un des clients de prostituées oeuvrant dans des hôtels.

M. Strauss-Kahn, dont "le nom est mentionné au détour d'une affaire instruite depuis plusieurs mois à Lille", dans le nord de la France, a demandé à "être entendu le plus rapidement possible" afin qu'il "soit mis un terme aux insinuations et extrapolations hasardeuses et encore une fois malveillantes", dans une déclaration à l'AFP.

Vendredi, trois hôtels lillois, dont le Carlton, ont fait l'objet d'une fermeture administrative de trois mois décidée par les juges en charge du dossier, dans lequel ces établissements seraient impliqués.

Des liens avec des personnes gérant plusieurs établissements de prostitution et bars en Belgique ont également été mis en évidence dans le cadre de cette enquête.