Les autorités sierra-léonaises ont annoncé dimanche soir la levée du confinement imposé pendant trois jours à toute la population, pour la deuxième fois en six mois, pour couper les chaînes de transmission du virus Ebola qui a fait plus de 3.700 morts dans leur pays. Le bilan officiel des trois jours d'isolement devrait être publié mardi, selon le Centre national de lutte contre Ebola.

A l'exception des acteurs de la santé - dont 26.000 volontaires - et des forces de sécurité, les quelque six millions de Sierra-Léonais ont été contraints de rester chez eux depuis vendredi 06H00 et jusqu'à ce dimanche 18H00, en vertu de cette mesure d'isolement décidée par le président Ernest Bai Koroma.

Des allègements de restriction ont cependant été observés pour quelques heures vendredi, pour permettre aux musulmans - majoritaires dans le pays - de se rendre à la mosquée pour la grande prière hebdomadaire, ainsi que dimanche, pour permettre aux chrétiens d'aller à l'église pour la fête des Rameaux.

Apparue fin décembre 2013 dans le Sud guinéen, l'épidémie actuelle d'Ebola a fait plus de 10.300 morts identifiés au 22 mars, pour l'essentiel en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone, selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). La Sierra Leone a enregistré plus de 3.700 décès sur 11.800 cas.