Protection sociale financée par l'impôt, affirmation de l'Europe, renouvellement de la vie publique: les principales mesures du programme d'Emmanuel Macron.

Budget et fiscalité 

- Suppression de 120.000 postes de fonctionnaires

- Réduction des dépenses publiques de 60 milliards d'euros en cinq ans

- Suppression de la totalité des charges "générales" au niveau du SMIC. Pour tous les salaires: suppression des cotisations maladie et des cotisations chômage grâce à une augmentation de 1,7 point de la CSG, en protégeant les chômeurs et 40% des retraités les plus modestes

- Transformation du CICE (Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi) en allègement de charges pérenne

- Baisse de l'impôt sur les sociétés, qui passe de 33,3 à 25%

- Transformation de l'ISF en "Impôt sur la fortune immobilière" (le patrimoine financier ne sera plus assujetti)

- Prélèvement unique sur les revenus du capital, de l'ordre de 30%

- Exonération en trois ans de la taxe d'habitation pour 80% des foyers

- Rétablissement des exonérations de cotisation sociales sur les heures supplémentaires

- Hausse de la prime d'activité de 50%

- Report du prélèvement à la source (prévu initialement en 2018) afin de pouvoir l'expérimenter

Europe 

- Proposer le lancement dans toute l'Union européenne, après les élections allemandes de l'automne 2017, de conventions démocratiques, qui aboutiront à un projet adopté par tous les pays le souhaitant.

- Un budget, un Parlement et un ministre des Finances pour la zone euro

- Limiter à un an la durée autorisée de séjour d'un travailleur détaché

- Création d'une force de 5.000 gardes-frontières européens

- Réserver l'accès aux marchés publics européens aux entreprises localisant au moins la moitié de leur production en Europe

- Fonds européen de défense qui financera les équipements militaires communs

- Contrôle des investissements étrangers en Europe

Travail 

- Dialogue social "au niveau de la branche et de l'entreprise"

- Système universel d'assurance-chômage financé par l'impôt et piloté par l'Etat

- Bonus/malus pour les entreprises abusant des CDD courts

- Suspension du versement des allocations chômage après le refus de plus de deux offres d'emploi "décentes"

- Protection sociale -

- Système de retraite universel "avec des règles communes de calcul"

- Revaloriser de 100 euros par mois l'allocation adulte handicapé (AAH) et le minimum vieillesse

- Création d'un versement social unique regroupant plusieurs minima sociaux

- Prise en charge à 100% des lunettes et prothèses auditives et dentaires d'ici 2022

- Suppression du Régime social des indépendants (RSI)

Ecologie 

- Réduction à 50% de la part du nucléaire dans la production d'énergie d'ici 2025

- Prime de 1.000 euros pour l'achat d'un véhicule moins polluant, neuf ou d'occasion

- Rénovation d'un million de logements mal isolés

- D'ici 2022, 50% d'aliments bio ou écologiques dans les cantines scolaires ou d'entreprises

Vie publique 

- Interdiction aux parlementaires d'exercer des activités de conseil et d'employer des membres de leur famille

- Fiscaliser l'intégralité de la rémunération des parlementaires

- Fin du régime spécial de retraite des parlementaires

- Réduction d'un tiers du nombre de parlementaires et introduction d'une dose de proportionnelle

- Pas plus de trois mandats successifs

- Casier judiciaire vierge pour les candidats aux élections

- Utilisation fréquente de la procédure d'urgence pour adopter les lois

Education, culture, famille 

- Autonomie des établissements scolaires et universitaires pour le recrutement

- Création de 4.000 à 5.000 postes d'enseignants

- En zone prioritaire, prime de 3.000 euros nets par an pour les enseignants et division par deux du nombre d'élèves en CP-CE1

- Rétablissement des classes bilangues et sections européennes

- Interdiction de l'usage des téléphones portables au collège et à l'école primaire

- Enseignement sur le fait religieux à l'école

- Pass culture d'un montant de 500 euros pour chaque Français de 18 ans

- Autoriser la PMA (Procréation médicalement assistée) pour les couples de femmes et les femmes seules

Sécurité et défense 

- Création d'une "police de sécurité quotidienne"

- Création de 10.000 postes de policiers et gendarmes

- 15.000 nouvelles places de prison

- Toute peine prononcée sera exécutée

- Service militaire obligatoire d'un mois

- Etat-major centralisé du renseignement rapportant directement au Conseil de défense auprès du président de la République

Immigration et discrimination 

- Examen des demandes d'asile en moins de 6 mois, recours compris

- Prime de 15.000 euros sur trois ans pour l'embauche en CDI d'un habitant d'un quartier "prioritaire"