Attaque de la préfecture : une clé USB au cœur de l'enquête.

Une clé USB de Mickaël Harpon, le tueur de la préfecture de police de Paris, a été retrouvée par les enquêteurs.

Au total, pas moins de 160 enquêteurs sont mobilisés pour analyser la clé USB du tueur car des vidéos de propagande de Daech et des données personnelles de policiers ont été retrouvées sur ce périphérique USB. Selon Le Parisien, chaque policier a 600 données à traiter en moyenne.

En parallèle, l'enquête judiciaire se poursuit pour déterminer comment cet agent administratif a basculé dans l'islam radical.