Brexit : quel avenir pour l'anglais, qui ne sera plus que la 17e langue maternelle dans l'UE ?

N’est-ce pas étrange ? En anglais, on dirait peut-être “weird”. Le Royaume-Uni quitte le navire européen, le nombre d’anglophones de naissance – déjà peu élevé au sein des institutions – chute consécutivement, mais l’anglais demeure la langue de travail et de communication la plus utilisée au sein de l’Union.

Brexit : quel avenir pour l'anglais, qui ne sera plus que la 17e langue maternelle dans l'UE ?
©EC - Service audiovisuel

N’est-ce pas étrange ? En anglais, on dirait peut-être “weird”. Le Royaume-Uni quitte le navire européen, le nombre d’anglophones de naissance – déjà peu élevé au sein des institutions – chute consécutivement, mais l’anglais demeure la langue de travail et de communication la plus utilisée au sein de l’Union.

“Le Brexit n’aura aucune incidence sur le régime juridique (l’anglais restera une langue officielle de l’UE) ni sur la pratique institutionnelle établie de la Commission”, indique

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet