Coronavirus: les travaux des institutions européennes continuent, tant bien que mal

Olivier le Bussy et Maria Udrescu
Coronavirus: les travaux des institutions européennes continuent, tant bien que mal
©FLEMAL JEAN-LUC
Dans son ampleur et ses conséquences, l’épidémie de Covid-19 est l’une des plus graves crises que l’Union européenne ait jamais eu à affronter. Mais en raison de la nature précise de cette crise, un virus qui se propage rapidement à travers le continent, les institutions de l’Union européenne sont contraintes d’opérer dans des conditions tout sauf optimales.

Pendant l’épidémie, cepdendant, les travaux continuent, tant bien que mal, et les institutions européennes s’organisent pour que l’Union puisse agir.

Pas de sommet européen, mais une vidéoconférence

Le sommet européen programmé les 26 et 27 mars sera ainsi remplacé ce jeudi par une nouvelle réunion en vidéo-conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne – la troisième en autant de semaines. “Le format a permis de prendre des orientations très fortes et très claires, qui ont donné l’occasion dans les jours qui ont suivi de travailler sur des mesures très précises et concrètes”, a assuré le président du Conseil européen, Charles Michel.
Cela a été possible,

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité