Au temps du coronavirus, les villages de roms sont placés en quarantaine

Corentin Léotard
Au temps du coronavirus, les villages de roms sont placés en quarantaine
Cinq enfants, un garçon et quatre filles âgés de 7 à 11 ans, disent avoir été maltraités par un policier, à coups de matraque. "Nous sommes allés chercher du bois et le policier a commencé à nous poursuivre et a crié que si nous ne nous arrêtions pas, il nous tirerait dessus." Voilà ce qu’ils...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité