Donald Trump accuse l'Allemagne, le secrétaire à la Défense rassure les alliés

Vrai engagement ou promesse électorale ?

Donald Trump accuse l'Allemagne, le secrétaire à la Défense rassure les alliés
© AFP
Ch.Ly.

Vrai engagement ou promesse électorale ? Les alliés de l’Otan se sont interrogés mercredi à Bruxelles sur la nouvelle déclaration fracassante du président américain. Donald Trump a annoncé une réduction de 9 500 soldats américains en Allemagne, sur un total actuel d’environ 35 000 environ, hors rotations. 

 
Il a assorti sa déclaration d’une nouvelle volée de critiques contre le gouvernement allemand à qui il reproche de ne pas dépenser assez d’argent pour la défense et de se reposer sur l’armée américaine. “ L’Allemagne doit des milliards à l’Otan et il faut qu’elle paie”, a répété M.Trump, allant jusqu’à qualifier l’Allemagne de “délinquante”.

Mercredi, le secrétaire américain à la Défense Mark Esper a expliqué aux alliés la position américaine, et les a rassurés. “Il a donné un signal clair que l’engagement américain continue en Europe même s’il y a un processus de retrait des forces américaines en Allemagne”, juge le ministre belge Philippe Goffin, qui participait à cette réunion virtuelle à partir d’une pièce sécurisée de l’État-major de l’armée belge. M.Goffin n’exclut pas un “ glissement” des troupes américaines vers la Pologne mais estime “trop tôt” pour juger si l’annonce du président Trump, dont le mandat échoit après les élections de novembre, sera suivie dans les faits.

Un rapprochement avec la Pologne


Mardi déjà, l’ambassadrice américaine à l’Otan, Kay Bailey Hutchinson, avait recadré la portée de l’annonce présidentielle.
...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet