Nouvelle enquête choc de L214: révélations et images insoutenables du poulet utilisé par Domino's pour ses pizzas

L214 a rendu publique l’origine de la viande de poulet utilisée par Domino’s Pizza.

Nouvelle enquête choc de L214: révélations et images insoutenables du poulet utilisé par Domino's pour ses pizzas
©BELGAIMAGE/VIDEO L214

8.000 kilomètres. Voici la distance qui sépare les Domino's Pizzas de France et la provenance de ses poulets: le Brésil. Filmés en caméra cachée, des employés français ont révélé l'origine de la volaille utilisée pour confectionner les pizzas de la chaîne. Selon une vidéo dévoilée par L214, les emballages des chambres froides d'un autre point de vente confirment la provenance des produits. "Domino's s'approvisionne auprès de l'entreprise Seara, qui est une filiale du groupe JBS qui participe activement à la déforestation au Brésil", explique l'enquête.

Indéniablement, aller chercher son poulet de l'autre côté du globe a des conséquences écologiques désastreuses. Pour L214, "la crise du coronavirus a remis au centre du débat les questions de souveraineté alimentaire, de nombreuses enseignes réorientant leurs approvisionnements vers des produits nationaux ou européens. Cette enquête pose également la question de la responsabilité environnementale de Domino’s Pizza par rapport aux conséquences écologiques du transport de viande depuis le Brésil." Précision importante: cette pratique est légale. A travers cette vidéo et cette enquête, L214 cherche davantage a mettre en lumière la problématique des élevages intensifs.

A noter que selon Le HuffPost, qui a réalisé une contre-enquête, le Brésil serait l'exportateur numéro un dans le monde de viande de poulets. C'est du moins ce qu'explique chez nos confrères français Vincent Chatellier, ingénieur de recherche à l’Inrae, au laboratoire d’Études et de recherches en économie sur les structures et marchés agricoles, ressources et territoires. “Les cinq plus grands exportateurs de volaille en 2017 sont d’abord le Brésil (6,7 milliards d’euros), puis les États-Unis (3,5 milliards d’euros), la Thaïlande (2,8 milliards d’euros), la Chine (2 milliards d’euros) et l’Union européenne (1,6 milliard d’euros)”. Il explique également que le Brésil est très loin d'être un fournisseur important de volaille pour la France. "Pays-Bas, Belgique, Pologne ou encore Allemagne sont bien plus sollicités par l’Hexagone", explique Vincent Chatellier.

Des conditions inhumaines

En plus d'une empreinte écologique discutable, L214 peste surtout contre les conditions de vie des poulets. Dans la vidéo, on voit la volaille entassée dans des hangars à perte de vue. Selon le collectif, "20 animaux par m² se battent pour leur survie. Certains oiseaux sont difformes à cause d'une sélection génétique visant à maximiser leur vitesse de croissance et peinent à soulever leur propre poids ; d’autres agonisent au sol. Déplumés et souvent malades, de nombreux poulets ne survivent pas à ces conditions d’élevage."

Afin d'étayer son propos, L214 a également épinglé le site internet de Domino's Pizza. Sur ce dernier, l'enseigne affirme accorder une attention toute particulière au bien être animal. "Une bonne pizza, c’est d’abord de bons ingrédients. Depuis les légumes jusqu’aux fromages, en passant par les viandes, nous sélectionnons avec soin les nôtres pour leurs qualités nutritionnelles et leur saveur", précise Domino's Pizza. Par cette enquête, L214 entend dénoncer l'hypocrisie de la chaîne.

Nouvelle enquête choc de L214: révélations et images insoutenables du poulet utilisé par Domino's pour ses pizzas
©D.R.

Ce n'est pas la première fois que Domino's est sollicité à propos de la question du bien être animal. En Belgique, Gaia avait déjà demandé à l'enseigne de bannir les pratiques d’élevage et d’abattage des animaux en adoptant l'European Chicken Commitment. L'ECC est un pacte qui engage ses signataires (comme Carrefour, Casinon, Flunch et même KFC) à acheter du poulet selon certains standards d’élevage et abattage. Juste avant le confinement, Gaia avait d'ailleurs interpellé le groupe sur Facebook: "Domino's Pizza n'a toujours pas pris d'engagement ferme à cesser complètement de s'approvisionner en viande de poulets issus des pires conditions d'élevage et d'abattage. En élevage intensif, les poulets sont enfermés à vie. Manque de lumière, d’air pur, de perchoirs... Ce n'est plus une vie, c'est un supplice."

A ce jour, Domino's Pizza n'a toujours pas répondu au groupe belge d'action dans l'intérêt des animaux.

Une pétition lancée en France

Franchise présente dans 60 pays et comptant près de 17.000 points de ventes dans le monde (dont 400 en France), Domino's possède une place forte au sein de la restauration rapide. Le groupe n'a toujours pas réagi à la suite de cette enquête de L214. Par contre, le collectif de défense des animaux a lancé une pétition ayant pour but de "cesser de s’approvisionner en viande de poulets issus des pires pratiques d’élevage et d’abattage”. Elle a déjà recueilli plus de 63.000 signatures.

En 2018, le groupe planétaire Domino's avait accepté de bannir les œufs de poules en cages pour 2022. Réagira-t-il de la même façon envers les élevages intensifs?