Viktor Orban mène une offensive préventive contre le rapport sur l’état de droit

Le dirigeant hongrois attaque frontalement la vice-présidente de la Commission Vera Jourova. Sa véritable cible est le rapport sur l’état de droit présenté ce mercredi. Pendant ce temps, les négociations sur le budget européen patinent.

Viktor Orban mène une offensive préventive contre le rapport sur l’état de droit
©AFP
C’est un épisode inédit dans le bras de fer qui oppose la Commission européenne à Viktor Orban, qu’elle accuse de bafouer les valeurs de l’Union. Le Premier ministre hongrois a exigé mardi la démission de Vera Jourova, vice-présidente de la Commission en charge des Valeurs et de la Transparence. Ses "déclarations sont incompatibles avec son mandat, dès lors sa démission est indispensable. En attendant, le gouvernement hongrois suspend tous les contacts bilatéraux avec elle", a écrit M. Orban, dans une lettre adressée à Ursula von der Leyen, présidente de la Commission. Il fait référence à l’entretien...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet