Les Vingt-sept s'accordent au bout de la nuit sur la façon de parler à la Turquie et débloquent les sanctions contre Minsk

Au bout de dix heures de discussions, les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne ont trouvé un accord sur la formulation condamnant les agissements turcs en Méditerranée orientale. Ce qui a permis à Chypre de lever son obstruction à l'adoption de sanctions contre des personnalités proche du dictateur biélorusse Loukachenko.

Maria Udrescu et OleB
La fumée blanche est apparue après pas moins de dix heures de discussions entre les chefs d’Etat et de gouvernement des Vingt-sept sur les agissements de la Turquie en Méditerranée orientale et sur la relation qu’ils entretiennent avec elle. Un peu avant 1h du matin, les leaders européens réunis en sommet à Bruxelles...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité