Haut-Karabakh: une douloureuse capitulation pour les Arméniens

Un cessez-le-feu orchestré par Moscou fige les nouvelles frontières du Karabakh, réduit à une portion congrue. La Turquie triomphe.

Haut-Karabakh: une douloureuse capitulation pour les Arméniens
©afp
C’est une véritable capitulation qu’a signée, dans la soirée du 9 novembre et à l’écart des caméras, le Premier ministre arménien Nikol Pachinian. Des sept districts que les Arméniens contrôlaient en territoire azerbaïdjanais depuis la guerre...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité