Didier Reynders: “Il faut analyser toutes les hypothèses” pour éluder le veto hongrois et polonais sur le budget et le plan de relance européens

Didier Reynders: “Il faut analyser toutes les hypothèses” pour éluder le veto hongrois et polonais sur le budget et le plan de relance européens
©AFP
L’Union européenne devra-t-elle se plier aux exigences de la Pologne et de la Hongrie et renoncer à conditionner le versement de fonds européens au respect de l’état de droit ? Il en va après tout de l’adoption d’une enveloppe de 1800 milliards d’euros, comprenant le budget 2021-2027 et le plan de relance de 750 milliards, destinés à sortir l’UE du marasme économique provoqué par la pandémie de Covid-19… Céder face au veto hongrois et polonais “n’aurait pas de sens”, maintient cependant Didier Reynders, dans une interview accordée...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité