Le veto budgétaire de la Hongrie et de la Pologne ne fait que des perdants, l'UE réfléchit à un plan de relance B

Le veto budgétaire de la Hongrie et de la Pologne ne fait que des perdants, l'UE réfléchit à un plan de relance B
©Shutterstock
Tant que les accords conclus entre le Conseil et le Parlement européen sur le budget 2021-2027 et le plan de relance ne sont pas entérinés par les deux institutions, le paquet de 1 800 milliards d’euros sur lequel les leaders des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne s’étaient entendus en juillet n’existe que sur papier. Pour s'opposer à la création d'un mécanisme liant le versement des fonds européens au respect de l'état de droit, la Hongrie et la Pologne empêchent l'adoption du paquet budgétaire, qui requiert l'unanimité des Vingt-sept. La réponse de l’Union à la crise économique causée par le Covid-19 reste donc bloquée au stade des bonnes intentions.
La conséquence...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet