Le combat des jardiniers d’Aubervilliers face aux JO de Paris

La construction d’un centre aquatique détruirait une partie des 85 parcelles. Un collectif s’y oppose, et monte au front avec d’autres associations.

Dolorès (à droite) etd'autres membres du collectif de défense des Jardins ouvriers des Vertus à Aubervilliers, dont une partie est menacée par la construction d'une piscine dans le cadre des Jeux Olympiques de Paris de 2024, Aubervilliers, Seine-Saint-Denis, France, décembre 2020 / Laurent Dupuis
©Laurent Dupuis
Laurent Dupuis Correspondant à Paris
Au pied d’immeubles HLM de briques ocre à Aubervilliers, à 2 km au nord de Paris, se niche un lieu improbable dans ce département très urbanisé...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet