L’Europe centrale, dernière frontière des centrales nucléaires

Le chiffre s’affiche en gros et en rouge sur le site du lobby nucléaire européen, Foratom : 44,98 % de l’énergie bas carbone européenne vient du nucléaire.

Nelly Didelot ©Libération
HUNGARY-NUCLEAR POWER PLANT-24
©AFP
Ces dernières années, le faible niveau d’émissions du secteur comparé aux énergies fossiles est devenu son principal argument. Il a fait mouche en Europe centrale et orientale, où nombre d’États sont encore largement dépendants du charbon pour leur électricité. La République...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet