"Le crime de Navalny, c’est d’avoir osé survivre"

La Commission des affaires juridiques et des droits de l’homme du Conseil de l'Europe a écouté le bras droit de l’opposant russe.

"Le crime de Navalny, c’est d’avoir osé survivre"
©AFP
Véronique Leblanc, correspondante à Strasbourg
Mardi matin, Alexeï Navalny devait être entendu par l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, dans le cadre d’un rapport sur son empoisonnement mené par la Commission des affaires juridiques et des droits de l’homme. Arrêté avec pertes et fracas dimanche dernier dès son arrivée à Moscou et incarcéré...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet