En Pologne, une attaque aux droits des femmes qui met en lumière le chaos légal qui règne dans le pays

L’interruption de grossesse n’est plus permise qu’en cas de viol ou de péril pour la mère.

Nelly Didelot ©Libération
En Pologne, une attaque aux droits des femmes qui met en lumière le chaos légal qui règne dans le pays
©AFP
Mercredi, à la nuit tombée, les rues des grandes villes polonaises se sont à nouveau remplies de fumigènes rouges, de femmes en noir et en colère, de pancartes et de dessins d’éclairs, symbole du mouvement féministe dans le pays. Plus de trois mois après la décision du Tribunal constitutionnel de restreindre...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité